Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 décembre 2015 7 20 /12 /décembre /2015 13:59

 

LA BÉNÉDICTION DE LA BÛCHE DE NOËL , PAUL KAUFFMAN , BIBLIOTHÈQUE UNIVERSITAIRE DE STRASBOURG.

 

LES CADEAUX DE NOËL 1868, H.DAUMIER

Vous le savez peut être , la tradition de manger une bûche de Noël le 23 ou 24 décembre remonte au XIXè . Mais que vient faire une pâtisserie en forme de bûche dans cette fête chrétienne , ou plus certainement païenne ( en rapport avec le solstice d'hiver du 24 décembre ), et bien la tradition qui remonte très loin dans les siècles passé , consistait à mettre dans l’âtre de la maison a ces dates la plus grosse bûche possible et de préférence d'un bois qui se consumait très lentement, de la faire bénir , si on en avait les moyens et d’espérer qu'elle apporte santé et prospérité dans le foyer , l'idéal voulait quelle se consume un an, bien-sur cela relevait plus de vœu pieu que de la réalité . Une fois brûlé, on répandait les cendres dans les champs pour leur assurer fertilité, on disposait le reste de la bûche sous le lit du propriétaire des lieux pour lui gardé une bonne santé , et ainsi de suite, de la fertilité des jeunes marier à la richesses pour ceux qui avait le bonheur de posséder un peu de cette cendre miraculeuse. Ces croyance était répandus dans presque toutes l’Europe, surtout au nord , et du palais royale ou impériale , Napoléon ne ratait jamais cette cérémonie , au plus pauvre foyer , on sacrifiait à la tradition de la bûche magique .

Aussi quand l'ère moderne vint à partir des années 1850 et que les âtre et autre feux ouvert disparurent , surtout dans les villes de plus en plus peuplées, aux profit des poêles a charbon puis au pétrole, au gaz et enfin à l’électricité  . On réinventait la bûche (surtout en France ) sous la forme de ce gâteau bûche comme on l’appelât d'abord, recette un peu fruste, pour ensuite ce sophistiqué et devenir celle que l'on connaît . Je vous livre ci-dessous une des premières recette qui date des années 1880 , elle semble être inspiré d'un recette traditionnelle de Noël Autrichienne, le Stritzel .

1895.



LE GÂTEAU BÛCHE DE NOËL.

Composition de la pâte; Sucre en poudre 500 grammes, Farine fine 125 grammes , Fécule de mais ou de pomme de terre 25 grammes , Mie de pain de seigle pulvérisée 125 grammes , Noisette torréfiées et broyées 25 grammes , Zeste d'orange 1 orange , Oeufs frais  16 .

Mettre dans une terrine le sucre, trois œufs entiers, treize jaunes et le zeste d'orange . Travailler le tout pendant vingt minutes . Fouetter les blancs en neige et les incorporer dans la en même temps que la farine, la mie de pain de seigle et les noisettes préalablement mélangées . Coucher l'appareil de l'épaisseur d'un centimètre sur un plafond ( une plaque ) carrée . Cuire dans un four moyen à 160 degrés pendant 15 à 20 minutes . Un fois froid garnir d'une crème au marron ou d'une crème au chocolat et rouler le biscuit . Couper en dix tranches , garnir chaque tranches d'une crème au moka et ré-assembler la bûche et placer sur un fond vert en sucre ou sur un fond blanc en fondant, ajouter quelques nœud en biscuit, découpés à l'emporte-pièce, faire des filets a la pointe du couteau pour imiter les veines , à l'aide d'une poche à douille à breton, garnir le gâteau en long, très régulièrement , de même que les nœuds, de façon à imiter l'écorce de l'arbre .

LA BUCHE DE NOËL , LÉON LHERMITTE1848-1924, MUCEM.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by lacuisinedantandepapyjacques.over-blog.com - dans PATISERIE ET SUCRE
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de lacuisinedantandepapyjacques.over-blog.com
  • Le blog de lacuisinedantandepapyjacques.over-blog.com
  • : RECETTE ET TRUC DE CUISINE DU 19EME SIÉCLE A 1940
  • Contact

Recherche